C'est à lire...

Le séisme sous toutes ses coutures

Auteur : Samuel Auclair (dessins d'Eric Appéré)
Editeur : L’Harmattan
Parution : octobre 2019
 

Ce que l'on connaît des séismes se résume le plus souvent à ce que les journaux nous en donnent à voir, à savoir une litanie de catastrophes, qui endeuillent les peuples partout autour du monde. Le séisme est potentiellement dangereux, certes, mais l'interroger sous le seul angle du risque est un peu réducteur. Plutôt que de consacrer un nouvel ouvrage savant à ce sujet, Samuel Auclair nous propose au contraire un voyage à la découverte de ce phénomène naturel aux mille facettes. Peut-on entendre un séisme ? Existe-t-il des tremblements de lune ? Comment la littérature parle-t-elle des séismes ? Voici quelques-uns des sujets offerts au lecteur.

LES AUTEURS :
Ingénieur en sismologie appliquée, Samuel Auclair travaille au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) sur la problématique du risque sismique et de la gestion de crise. Dessinateur et auteur de bande-dessinées, Eric Appéré collabore depuis des années avec Samuel Auclair pour illustrer avec humour des dossiers thématiques traitant des séismes.

 

Justice pour le climat

Les nouvelles formes de mobilisation citoyenne
 
Auteur : Judith Rochfeld
Editeur : Odile Jacob
Parution : août 2019
Est-il encore temps d’agir pour limiter le réchauffement climatique ?

La réponse des citoyens est sans équivoque. Prenant acte de l’échec de la gouvernance internationale (les fameuses COP), ils sont entrés dans une « colère verte » qui les conduit souvent devant les tribunaux : victoire de la fondation Urgenda et de 894 citoyens contre l’État néerlandais en 2018 ; « Affaire du siècle » initiée en France en mars 2019 et faisant suite à la pétition qui a recueilli 2 millions de voix pour dénoncer l’inaction climatique de l’État ; multiples procès, intentés au nom d’enfants (Our Children’s Trust aux États-Unis) ou d’entités naturelles considérées comme des personnes dotées de droits (fleuves ou forêts en Amérique latine et en Nouvelle-Zélande).

Ce livre présente et analyse ces procès inédits où se joue désormais le sort du climat. La notion de « bien commun » devrait y tenir un rôle central, conduisant à redéfinir les responsabilités de chacun : individus, entreprises, États. Enfin, la mobilisation et ses arguments se diffusent partout, rendant impossible le statu quo climatique…

Judith Rochfeld est professeure de droit privé à l’École de droit de la Sorbonne (université Paris-I-Panthéon-Sorbonne). Elle a codirigé le Dictionnaire des biens communs paru aux PUF et publié de nombreux articles sur les nouvelles formes d’appropriation des biens culturels, numériques et environnementaux. 


 

La révolution du partage

Auteur : Alexandre Mars
Editeur : Flammarion
Parution : mai 2018
 

Je ne suis ni l'abbé Pierre ni mère Teresa. Juste un homme de mon temps, révolté par l'injustice, qui a décidé un jour de mettre sa révolte en actes.

Parce qu'un milliard d'humains vit avec moins d'un dollar par jour, parce que notre monde est sur le point d'imploser, parce que l'on peut changer les choses, Alexandre Mars, entrepreneur et philanthrope, a choisi de s'engager au service du partage. Avec un mot d'ordre : que le don devienne la norme.
 

 

L’adaptation au changement climatique, une question de sociétés

 
Auteur : Collectif
Editeur : CNRS éditions
Parution : octobre 2017
 
S'adapter au changement climatique comme au changement global est devenu un objectif vital pour toutes les sociétés. Parfois confrontées de façon brutale à l'exacerbation, en fréquences et en intensité, de phénomènes météorologiques tels qu'inondations, sécheresses ou tornades, elles doivent aussi faire face à l'augmentation des températures et à leurs impacts sur l'équilibre des écosystèmes, l'évolution des espèces, animales et végétales, comme sur le développement des populations humaines, leur condition de vie, leur organisation sociale... Si l'étude des variations du climat au cours du temps montre la capacité des écosystèmes à s'adapter ou à se transformer, l'accélération de certains phénomènes, comme l'augmentation planétaire de la température due aux activités humaines, peut conduire à un point de non-retour. Cet ouvrage, composé d'une cinquantaine d'articles écrits par des scientifiques et experts du sujet, est unique. Il suscite une réflexion sur ce qu'est l'adaptation, et la maladaptation, faisant intervenir plusieurs champs disciplinaires, sectoriels et territoriaux. Tout en montrant les freins et les limites, il témoigne et propose des façons d'agir et de s'adapter.

Cet ouvrage est le résultat d'un partenariat entre le CNRS et le Comité 21.

 

La crue du Loing de juin 2016

De Dordives à Saint Mammès

Auteur : Bernard Gallois
Editeur : Editions du Puits fleuri
Parution : septembre 2017

 

De Dordives à Saint-Mammès, en passant par Souppes-sur-Loing, Moncourt-Fromonville, Nemours, Moret-sur-Loing... les témoins racontent comment ils ont vécu cet épisode douloureux : désarroi, tristesse et ressentiment parfois marquent les témoignages. Illustré de près de 90 photos montrant la gravité des événements, l’ouvrage souligne également que l’entraide, la solidarité et l’engagement des organisations comme Partagence (présenté par Fabienne Drouet, bénévole), se révèlent exemplaires face aux besoins multiples.


 

 

Paris coule t-il ?

 
Auteur : Magali Reghezza-Zitt
Editeur : Fayard
Parution : janvier 2012
 
Un jour, la Seine débordera de son lit, comme elle l’a fait en 1910. Malgré les progrès des sciences et des techniques, une telle inondation est inéluctable. Quand se produira-t-elle ? Nous l’ignorons. Nous savons en revanche qu’elle aura des retombées désastreuses, infiniment plus graves qu’il y a un siècle. Elle provoquera des dommages considérables et risquera de paralyser la vie économique de la région capitale, centre névralgique du pays. À de multiples échelles et de multiples niveaux, de l’Élysée à la RATP en passant par les sièges sociaux de La Défense, un réseau d’acteurs tente de se tenir prêt pour la « crue du siècle ». Cependant, la Ville lumière, l’Île-de-France et leurs 10 millions d’habitants sont plus vulnérables aujourd’hui qu’il y a un siècle. Pourquoi ? Que nous dit l’impréparation de la société civile sur nos aspirations à la sécurité, notre rapport à la nature ou le développement actuel des métropoles mondialisées ? Régulièrement, des catastrophes viennent nous rappeler la vulnérabilité de nos villes face à des phénomènes qui n’ont pourtant rien d’exceptionnel. À l’heure où la nécessité d’un développement plus durable semble de plus en plus largement admise, la tolérance des sociétés très modernes face à de tels événements est de plus en plus faible. À travers un décryptage limpide des conséquences prévisibles d’une inondation centennale de l’agglomération parisienne, Magali Reghezza-Zitt propose une réflexion inédite et stimulante sur la façon dont nos sociétés font ou refusent de faire face aux risques « naturels ».